Dernière mise à jour: 22.09.2007 9:05

VIP Photos

 

 

Home

Historique du club

Comité et Commissions du club

Equipes du club

Résultats des différentes équipes du club

Liens

Sponsors

La galerie des photos

Archives du club

 

 

Historique

F.C. Rapid Neudorf
F.C. Mansfeldia Clausen
F.C. Rapid Mansfeldia 86
F.C. Hamm 37

F.C. Rapid Neudorf

Déjà vers 1904-05, de chaudes discussions sur la création d’un club de football à Neudorf (qui comptait à cette époque à peine 800 habitants) furent menées par les jeunes lors de leurs rencontres du soir. L’argent épargné ne suffisant pas pour acheter un vrai ballon de football, il fallait donc recourir à une solution de rechange. Avec une balle qui ne ressemblait que de loin à celles de nos jours, des matches furent âprement disputés au « Foncken Eck ». Une première rencontre amicale contre le club de Steinsel se termina par un match nul.

Au printemps 1909, les fervents sportifs du quartier se réunirent dans la salle Weimerskirch pour créer définitivement un club de football, auquel ils donnèrent le nom de « Rapid ». Le premier comité se composa de neuf membres:

Charles Steil, président
Bernard Apel, vice-président
J.-P. Theisen, secrétaire
Jacques Schandel, trésorier
Ernest Jentgen, Jean Reiter, Jean Theisen, Emile et Pierre Weimerskirch, assesseurs.

En raison de la situation topographique du quartier de Neudorf, le FC Rapid dut faire face à d’innombrables difficultés, avant de trouver un emplacement définitif pour son terrain de jeu. Celui-ci se trouvait tour à tour sur la « Baumannswiss », ensuite sur un pré au plateau du Cents, puis au Findel (« Brouchert ») ainsi que près du Café Kesseler, pour revenir à la « Baumannswiss ».

La question du terrain trouva sa solution définitive en 1931, quand le président Henri Funck put acquérir une parcelle au lieu dit « Grohans ». C’est sur cet emplacement que les équipes du FC Rapid évoluaient jusqu’à la fusion.

En ce qui concerne les résultats sportifs, notons que l’équipe fanion du Rapid monta en division 2 au terme de la saison 1921-22, pour accéder à la promotion une année plus tard. Reléguée de nouveau en division 2, elle connut des revers successifs pendant les saisons suivantes, avant d’être condamnée en 1929 à la descente en division 3 à cause de plusieurs forfaits.

Les efforts du club pour refaire surface furent couronnés de succès. Après avoir réintégré la division 2, le FC Rapid réussit la montée en promotion dans les années d’avant-guerre. Après la libération, l’équipe fanion, à l’exception d’une saison passée en 1ère division, jouait la plupart du temps en promotion. A partir de 1954, le club faisait partie de la 1ère division, puis de la promotion d’honneur, après la réforme du championnat.

Dans le cadre des festivités du 50e anniversaire du club, en 1959, un match de gala opposa sur la pelouse du Stade Municipal. le FC Olympique Nîmes au Royal Football-Club Liégeois,

Un des tous grands moments dans l’histoire du FC Rapid Neudorf fut indiscutablement la montée en division nationale, à l’issue de la saison 1963-64, ceci après la victoire contre le CS Obercorn en match de barrage. Opérant pour la première fois à l’échelon supérieur, l’équipe, entraînée par Marc Boreux, débuta par un coup d’éclat. En effet, devant plus de 2000 spectateurs, les favoris du CA Spora furent battus au « Stade Henri Funck » par 1-0. Malgré quelques bons résultats (e.a. une victoire par 4-1 contre Jeunesse Esch sur terrain adverse), le maintien ne put être réalisé. En effet, après avoir mené par 2-0, lors du dernier match décisif contre le futur champion Stade Dudelange, les joueurs encaissèrent une défaite par 2-4.

Dans le but de réussir la remontée immédiate en division nationale, le comité engagea même quelques joueurs étrangers. Au classement final de la saison 1965-66, le FC Rapid figurait à la 2e place et dut à nouveau disputer un match de barrage, cette fois contre le CS Grevenmacher. A cause de la meilleure différence de buts un match nul suffisait aux joueurs de neural . Au stade de l’Union Sportive Luxembourg, l’excellent gardien Nicolas Even empêcha l’équipe mosellane de prendre le dessus; le Rapid faisait donc une nouvelle fois partie de l’élite du football luxembourgeois.

En dépit du savoir-faire du nouvel entraîneur, Benny Michaux, et de la bonne volonté de tous les joueurs, le retour en promotion d’honneur ne put être évité.

Deux années plus tard, le départ de plusieurs joueurs provoqua la descente en division 1, et la situation empira au point que le FC Rapid fut même relégué en 2e division. En 1972-73, l’équipe remporta le titre de champion de cette division, sous la direction de son entraîneur Raymond Streicher.

Ayant joué « l’ascenseur » entre les divisions 1 et 2 pendant plusieurs saisons, l’équipe, sous la conduite d’Albert Reckinger, fut champion de la 1ère division en 1981-82 et retrouva sa place en promotion d’honneur. Elle y obtint une remarquable 3e place, derrière le Spora et l’Etzella d’Ettelbrück. L’année suivante, elle rata, malgré d’excellentes prestations, de justesse la montée en division nationale.

Cependant, deux ans plus tard, le FC Rapid Neudorf ne put sauver sa place en promotion d’honneur et fut relégué en 1ère division.

Henri Bressler (brochure FC Rapid Mansfeldia 86 – 2e Challenge Edmond Reiffers).

Home | Historique | Comités | Equipes | Résultats | Liens | Contact | Photos Galerie| Archives | News | Membre | Sponsors

©2002-2007 Tous droits réservés - FC RM Hamm Benfica asbl